Caroline Rocca : Le livre qu’il faut lire

C’est l’histoire d’un livre qu’il ne fallait pas écrire et d’une écrivaine qu’il fallait rencontrer.

Caroline Rocca est guide interprète, spécialisée en arts paléochrétiens. Sa passion : traquer les traces de Marie-Madeleine en Provence. C’est lors des escales de bateaux de croisière à La Seyne et ailleurs qu’elle officie. « Les Américains ont un tel respect pour notre culture ». Présidente de l’association des Guides Conférenciers du Var, elle a toujours aimé écrire. « Il y a 10 ans, j’ai participé à la rédaction d’un guide touristique, j’ai adoré. Et puis j’anime un atelier d’écriture passionnant. J’aime les histoires à tiroirs ». Dans son livre qu’elle a intitulé “Histoire d’un livre qu’il ne fallait pas écrire” (vous comprendrez pourquoi à la fin), elle mêle une intrigue historique, sur fond d’entrée en chrétienté, où elle glisse des anecdotes très actuelles de son métier par exemple.

Sur les traces de Marie-Madeleine
Elle joue avec les époques et les personnages. Les baladant où l’intrigue les conduit. Avec Marie-Madeleine, sauvée de la lapidation par Jésus, et qui le suivra sur les chemins de la foi et de son coeur, elle imagine cette femme rousse, le fil rouge de cette histoire à tiroirs où les dernières lignes vous donneront (enfin) l’explication de son titre : « Histoire d’un livre qu’il ne fallait pas écrire ».

S’il ne fallait peut-être pas l’écrire, il vous faut assurément le lire. Quant à nous, il nous fallait rencontrer cette écrivaine seynoise passionnante.

sylvette.pierron@la-seyne.fr