« Cap » sur le cirque

Un tout nouveau chapiteau vient d’ouvrir ses portes sur le site des Chapiteaux de la Mer aux Sablettes ce Vendredi 26 avril. Il a été baptisé « Le Cap » en hommage au rayonnement maritime de la ville.

L’espace des Chapiteaux de la mer aux Sablettes s’agrandit ! Cette nouvelle tente blanche de 750m2 « sera entièrement consacrée à l’apprentissage des pratiques circassiennes », explique Eric Marro, adjoint délégué à la culture. Depuis janvier, elle accueille déjà les élèves du conservatoire de TPM et de l’école de cirque seynoise Tout Fou to Fly and Co, et organisera bientôt des débats, des stages et des ateliers à destination du grand public.

Jean-Michel Poitreau, co-fondateur de l’association Tout Fou to Fly and Co témoigne de l’importance de ces missions de création et de diffusion d’actions culturelles autour du cirque : « Il faut mutualiser nos efforts, transmettre l’enseignement pour que cet art puisse continuer de croître et de se développer. Ce chapiteau s’inscrit dans cette démarche ».

La Seyne, terre de cirque

Cela fait presque vingt ans que la Ville met le cirque à l’honneur, avec la création en 2000 du festival Janvier dans les Etoiles, qui s’était imposé en quatorze ans comme le rendez-vous incontournable des professionnels et amateurs de cirque de la région. Sa dimension internationale, avec des numéros provenant de tous horizons, avaient largement contribué à sa notoriété.

Puis, en raison de difficultés financières, l’association Théâtre Europe, à l’origine du festival, avait du raccrocher les gants. C’est grâce à l’investissement des collectivités locales que l’expérience a pu perdurer. Les Chapiteaux de la mer ont continué à accueillir des compagnies de renom telles que Inextremiste, partenaire de la Ville depuis dix ans et déjà présent lors du feu festival, ainsi que de nouvelles compagnies adeptes de l’art circassien.

De joyeuses festivités

La soirée d’inauguration s’est déroulée en grande pompe, avec le discours de présentation de la nouvelle structure, puis la performance de trois numéros de poutre, trapèze et ruban époustouflants, présentés par des élèves de l’école de cirque, le tout rythmé par un orchestre enthousiasmant. Elus, journalistes et badauds s’étaient donné rendez-vous pour célébrer, plus qu’une simple structure en toile, ce qui s’inscrit dans la continuité des efforts entrepris par la Municipalité et TPM pour pérenniser l’activité circassienne à La Seyne-sur-Mer.

lisa.berard@wanadoo.fr