Bregaillon : le recyclage version mer

La société Envisan a inauguré le 24 septembre dernier à Brégaillon son premier centre de traitement des sédiments pollués en Méditerranée.

Leader mondial des travaux en mer, la société Envisan* a investi près de 5 millions d’euros. Son activité de production d’éco-matériaux occupe 3,4 ha sur la zone nord du port de Brégaillon. Ce centre flambant neuf aura chaque année pour mission de dépolluer 30 000 m3 de terres et sédiments. Ces matériaux ainsi recyclés serviront notamment à la réalisation de routes. Le centre sera également le lieu d’expérimentation de recherches et développement Sedimed labellisé par le pôle mer. « Nous proposons une technologie innovante qui intervient dans un environnement très réglementé. Il nous faut expliquer et convaincre avant l’ouverture d’un nouveau centre », a souligné Dirk De Nul, administrateur général du groupe. Ralentie depuis 7 ans par des contraintes législatives, mais aussi la réticence des riverains, la concrétisation du projet à Brégaillon a finalement été saluée par la préfecture maritime, le Conseil régional, le Conseil départemental, Toulon Provence Méditerranée, la Chambre de commerce et la Ville. « Il faut se féliciter d’avoir sur notre territoire ce type d’activité. Le manque d’information a freiné l’installation de ce centre qui se révèle aujourd’hui nécessaire. Il nous faut renforcer notre vocation maritime et méditerranéenne. Car c’est là que la richesse et les emplois se trouvent si nous travaillons ensemble », a déclaré le maire Marc Vuillemot avant de conclure par cette maxime de Lavoisier “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.

patricialegoff@leseynois.fr

*Filiale environnement du groupe belge Jan De Nul qui emploie 6 500 salariés de l’Australie au Vietnam en passant par le Panama mais aussi la Belgique et bientôt Monaco.