Brégaillon : le terminal fret relié au rail

Après 12 ans d’interruption et 2 ans de travaux pilotés par la Chambre de commerce et d’industrie du Var (CCI du Var) gestionnaire du site, l’accueil d’un train test à Brégaillon le 23 avril dernier marque la reconnexion du terminal fret avec le réseau ferré français et européen. Ce transport propre pourra débuter cet été à raison d’un à deux trains par semaine au départ du Terminal de la Seyne-Brégaillon.

C’est à 10h20 ce vendredi que le terminal de Brégaillon au sein des Ports de la Rade de Toulon a accueilli un train destiné à tester les procédures de circulation en conditions réelles de la connexion du terminal avec la gare SNCF de La Seyne-sur-Mer. L’opération a été conduite avec l’appui de RDT 13, mandataire du groupement RDT 13/SFERIS gestionnaire de l’ITE, et SNCF Réseaux, la manutention de conteneurs ayant été effectuée par la société CGMV manutentionnaire sur le terminal.

« Ce raccordement est stratégique pour le Port et son hinterland, estime Jacques Bianchi, président de la CCI du Var. La mobilisation politique autour de ce raccordement ferroviaire est un marqueur fort de la reconnaissance des Ports de la Rade de Toulon comme acteur majeur dans le développement économique du territoire, et de la façade maritime méditerranéenne ».

Souhaité de longue date par la CCI du Var pour soutenir les activités Fret au sein des Ports de la Rade de Toulon dont elle assume la gestion, le retour du fer sur le terminal est aujourd’hui une réalité. Suspendue depuis 2009, l’exploitation ferroviaire du terminal de Brégaillon est aujourd’hui remise en service, et vient renforcer l’accessibilité et la compétitivité du Port varois, et consolider sa capacité à effectuer du report modal.

Le transport par voie ferrée pourra débuter cet été à raison d’un à deux trains par semaine au départ du Terminal de la Seyne-Brégaillon. Les marchandises et véhicules neufs qui arrivent par bateau pourront alors quitter le terminal non plus par la route mais par voie ferrée pour gagner les grands centres industriels ou de logistique automobile, en France, Europe du Nord voire Grande Bretagne.

Travaux et financements

D’un montant de 3,750 millions d’euros, les travaux réalisés portent sur la rénovation des 2000 m de voies ferroviaires de raccordement du terminal de Brégaillon, la mise aux normes des passages à niveau et le remplacement du pont Eiffel de la Seyne-sur-Mer (Avenue Yitzhak-Rabin), déclaré inapte à la circulation des trains depuis 2011, à la suite du passage en force d’un poids lourd.

Le projet a été reconnu comme stratégique pour le développement portuaire et économique du territoire et de sa façade maritime et a conduit à un tour de table financier qui a vu l’Etat, la Région, le Département, la Métropole et la CCI Var s’associer financièrement à parts égales pour mener à bien les travaux liés à ce raccordement.

Un port en pleine mutation

La reconnexion du terminal fret au réseau ferré national et européen marque l’aboutissement d’un vaste programme de modernisation du terminal de Brégaillon de 10 M€ débuté en 2015 (réaménagement et sécurisation des accès, réfection des chaussées lourdes, augmentation de la surface utile, nouveau bâtiment d’exploitation…), et représente son principal atout dans sa quête de nouvelles activités.

Depuis fin 2019, à l’arrêt de la ligne historique avec la Turquie, la CCI Var et ses partenaires ont entrepris une dynamique de rebond collectif qui les a conduits à repenser le positionnement du terminal pour assumer sa vocation de terminal multi-clients et multi activités.

Les signes de transition ont été observés dès 2020 avec une mixité des trafics vrac et fret conventionnel auxquels s’est ajouté un nouveau trafic de véhicules neufs.

Conjuguer développement durable et économie

Ces travaux de remise en service de la voie ferrée depuis le terminal élargissent l’offre de transport multimodal – mer, route, fer – des Ports Rade de Toulon. Essentielle autant que symbolique, cette réhabilitation de la voie ferrée matérialise la dynamique, tournée vers les échanges intermodaux et plus respectueuse de l’environnement, qu’incarnent les Ports Rade de Toulon qui se sont fixés comme ambition avec la Métropole de devenir « Le Port le plus agile et le plus propre de Méditerranée ».

Un projet qui s’inscrit dans la stratégie portuaire nationale et le plan de relance du fret ferroviaire

Le raccordement ferroviaire conforte le positionnement stratégique du Terminal Fret de Brégaillon, en appuyant sa dimension multimodale et sa capacité à s’inscrire dans la stratégie nationale portuaire qui entend replacer les ports au cœur de la chaîne logistique européenne, et œuvrer activement à un report modal alternatif à la route.

Notez-le

Maître d’Ouvrage : CCI du Var

Assistance à Maîtrise d’Ouvrage : Var Aménagement Développement (VAD)

Maîtrise d’œuvre : Cabinet Merlin / Intervia

Budget global : 3,7 millions d’euros

Financement : CCI du Var, Métropole Toulon Provence Méditerranée, Conseil Départemental du Var, Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur et Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire à hauteur de 20% chacun.

Les travaux ont été confiés après Appel d’offre au groupement COLAS RAIL / COLAS MIDI MEDITERRANEE pour les travaux de voie ferrée et au groupement GAGNERAUD CONSTRUCTION / BERTHOLD / TEMSOL pour le remplacement du Pont Eiffel de la Seyne sur Mer.

Calendrier

Lancement des travaux : Novembre 2018

Fin des travaux : Novembre 2020
 

Travaux

– Réhabilitation des 2000 mètres de voies qui relient le terminal portuaire à la gare de La Seyne sur Mer

– Mise aux normes des passages à niveau

– Remplacement du pont Eiffel qui enjambe l’avenue Yitzhak Rabin, La Seyne sur Mer

Marchandises potentiellement transportées :

– Caisses Mobiles

– Fret vrac ou conventionnel

– Véhicules neufs

– Conteneurs

Principales destinations 

France, Nord Europe