Berthe vous invite à faire la fête

 « Berthe en fête » se déroulera vendredi 14 et samedi 15 juin entre l’Esaj et le centre culturel Tisot. un événement dans le quartier, et pour toute La Seyne-sur-Mer. Les associations, habitants et services municipaux se mobilisent pour organiser une vraie fête populaire.

« A la fois populaire, intelligente, mobilisatrice, collaborative… ». C’est ainsi que Serge Léger, directeur du centre social et culturel Nelson-Mandela, qualifie la Fête de Berthe qui aura lieu samedi 15 juin. Mais cette année, « Berthe en fête » débutera dès vendredi 14 juin, à 9 heures, à l’Esaj (Espace sportif accueil jeunes), avec un petit-déjeuner sports santé au féminin. Ces deux jours festifs se clôtureront samedi 15 juin, de 20h à 22h, à Tisot, sur un concert de la Guinguette Hot Club. Le premier concert debout [avec une jauge de 630 places] depuis que le nouvel espace culturel a ouvert ses portes, précise sa directrice, Isabelle Garnier. Dans l’intervalle : des ateliers et animations sports et jeunesse, un spectacle jeunes talents, une performance artistique, deux inaugurations, celle de l’Espace Tisot et celle de l’Esaj – où une visite commentée par les architectes du complexe sera organisée -, trois expositions, dont « Berthe se raconte » retraçant l’histoire du quartier… Ou encore la plantation d’un arbre de la paix, toujours à l’Esaj : un micocoulier dont la graine provient d’Hiroshima offert par l’Association françaises des communes, départements et régions pour la Paix. (Le programme en détails ci-après).

« Agir ensemble »

« Berthe en fête » se déploiera sur deux infrastructures municipales qui marquent l’achèvement du programme de rénovation urbaine (PRU) du quartier Nord, comme le fait observer Bouchra Réano, conseillère municipale déléguée aux festivités. « Des lieux où tous ceux qui travaillent ont à cœur de créer du vivre-ensemble », de la même manière que la municipalité a à cœur « d’assurer la continuité du service public », souligne l’élue. Et c’est, dit-elle, « l’engagement de tous les acteurs seynois et la mobilisation des associations qui feront la réussite de cette fête ».

« Ce qui fait l’énergie de la fête de Berthe, ce sont 17 années de travail avec les acteurs sociaux du quartier. Chaque année, on accumule de l’expérience », poursuit Serge Léger, directeur du centre social et culturel Nelson-Mandela. Cela, ajoute-t-il, toujours avec un fondement : « Agir ensemble. » Or, selon lui « autant de gens mobilisés dans une démarche innovante, novatrice, citoyenne, ça n’existe nulle part ailleurs. » « Ce qui est fait ici est exceptionnel », approuve Makki Bouttekka, adjoint délégué à la jeunesse. Et ce n’est pas près de s’arrêter : durant la manifestation, par exemple, des buvettes solidaires seront ouvertes pour financer des projets collectifs.

« Culture, égalité, solidarité, paix »

Le programme décliné durant ces deux jours sera ainsi, explique encore Serge Léger, « sur la continuité du champ de travail réalisé tout au long de l’année ». Autrement dit par l’adjoint délégué à la culture Eric Marro : « Cette fête met à l’honneur ce qui se fait 365 jours par an. »

A l’Esaj, la Ville offrira ainsi un condensé de « ce qui est proposé durant l’année dans un moment festif », confirme la directrice des sports, Valérie Verdeyen-Beltra. Et le service jeunesse présentera ses activités pour montrer « comment il est possible d’organiser soi-même ses vacances et ses temps de loisirs », indique Romain Wengorzewski, directeur de l’Espace accueil Jeunes Jules-Renard.

A noter : l’association Adolescents Citoyens Souvenirs (ACS), association junior labellisée par la fondation du Camp des Milles présentera, dans le cadre d’une exposition à l’Esaj, son travail sur le recueil de mémoire des chibanis.

En une fête, Bouchra Réano en voit quatre : « Une fête culturelle, une fête égalitaire, une fête solidaire, une fête de paix. »

laurenceartaud@la-seyne.fr

Les représentants des différents intervenants présentent le programme de la Fête de Berthe (photo Mariam Traoré)