Bartolini et Croizat : une cinquantaine de volontaires vaccinés

Depuis le 17 février, les occupants des résidences autonomie Croizat et Bartolini ont accès à la vaccination contre la Covid-19. Ce vendredi 19 février, madame le maire s’est rendue à leur rencontre à Bartolini. L’occasion d’apprécier le dispositif.

Cette fois-ci c’est parti. Après deux vagues épidémiques qui ont épargné la résidence Bartolini, les résidents de plus de 75 ans qui le souhaitent ont pu se faire vacciner : « Cela nous tient à coeur », explique madame le maire. « A l’heure où l’ESAJ ouvre (NDLR : ce lundi 22 février) une troisième ligne de vaccination, faisant passer de 100 à 150 le nombre de vaccinations quotidiennes, il est important que nos résidences autonomies y accèdent aussi ». Ainsi, depuis mercredi, 27 résidents et 2 agents (de plus de 50 ans) ont été vaccinés à Croizat et 24 résidents et 6 agents à Bartolini.

« Cette opération est extrêmement positive pour les résidents, ajoute Véronique Leportois, déléguée aux affaires sociales. Nous n’avons eu de cesse de nous battre pour que la majorité soit vaccinée afin d’éviter toute propagation en cas de positivité dans nos deux structures municipales. En dessous de 60% de public vacciné, cela induit une perte de chance pour l’ensemble du groupe », remarque-t-elle. Le travail de la direction et des agents pour le recueil des consentements, ainsi que la mise en place des consultations pré vaccinales ont donc permis d’optimiser cette campagne organisée par l’ARS PACA et le Conseil départemental du Var, avec des vaccins Pfizer/BioNTech livrés par le CHITS Ste Musse.

Vaccin, mode d’emploi

A la demande de l’Agence régionale de santé et du Conseil départemental du Var, les volontaires suivent un cheminement sécurisé. « Une secrétaire contrôle la carte vitale, la carte d’identité et le certificat médical du patient, explique Mathieu Rabarin, directeur des résidences autonomie. Un médecin assure ensuite la consultation pré-vaccinale. Ce dernier et deux infirmières procèdent ensuite aux injections. La dernière étape est consacrée à un quart d’heure de surveillance post-vaccinale ».