Aurélie Guarino retrouve la Planète Seyne

Aurélie Guarino nous vient de la planète voisine de Six-Fours, mais elle a déjà exercé ses talents lors de campagnes seynoises, dont les visuels de l’opération « Jobs d’été » et la dernière couverture du « Seynois » (ci-dessous).

Graphiste de formation (5 ans sur le campus de la Tourrache) elle est surtout dessinatrice de bandes-dessinées, depuis 2015, année durant laquelle elle entame sa première série jeunesse (« Namasté », 4 tomes) en collaboration avec les éditions Sarbacane (Paris).

Entre temps, elle participe à divers festivals BD en France, et plus particulièrement au festival de Bulles en Seyne qu’elle retrouve chaque année en juin avec un plaisir, dit-elle dans un sourire, « éternellement renouvelé ».

L’échange avec la ville de La Seyne continue avec la réalisation il y a peu, du visuel « Planète Seyne », étendard d’un mouvement (et du Forum éponyme) sur le développement durable rassemblant associations et partenaires privés ou publics – dont la Ville.

Elle nous emmène à nouveau sur la planète Seyne, qu’elle décrit cette fois comme un havre de paix estivale accueillant touristes et vacanciers venus d’autres systèmes solaires. Clin d’oeil aux 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune (l’Espace sera le thème de la grande soirée « La Navale enchantée – un pont vers les étoiles », le 13 juillet, Six-Fours (d’où elle vient) qu’elle décline cette fois en mêlant joliment l’été, l’espace (et le clin d’oeil).

A ce jour, la BD reste sa principale activité, avec une nouvelle série jeunesse (« Défense d’entrer ») adaptée du roman québecois du même nom (à paraître le 18 septembre 2019, en France, Belgique, Québec), avec les éditions (belges) Kennes.