Associations : A vos projets pour les quartiers prioritaires !

Le 22 octobre dernier, madame le maire Nathalie Bicais avait convié, en salle du conseil municipal, les responsables d’associations œuvrant dans les quartiers prioritaires (QPV) afin de leur présenter les grandes orientations de la politique de la ville. Dans le cadre du contrat de ville 2015 – 2022, l’appel à projets pour l’année 2021 est en effet lancé : les associations ont jusqu’au 13 décembre pour y répondre. Les modalités sont à retrouver sur la-seyne.fr.

Madame le maire Nathalie Bicais s’est adressée, fin octobre, aux représentants des associations implantées à Berthe et en centre-ville de La Seyne-sur-Mer ou souhaitant développer des actions en direction des habitants de ces deux quartiers prioritaires (QPV). Celles-ci ont en effet jusqu’au 13 décembre prochain pour répondre à l’appel à projets lancé le 9 novembre dernier (toutes les modalités ici).

En toile de fond, « les valeurs de la République »

Madame le maire a donc souhaité leur faire part, en amont, de la ligne fixée par la municipalité dans le cadre du contrat de ville métropolitain 2015-2022 dont elle a rappelé les grands axes : cohésion sociale, rénovation urbaine et cadre de vie, et développement économique. En insistant sur ce dernier point : « Le secteur de l’économie et de l’emploi est extrêmement déficitaire, c’est pourquoi l’une de nos priorités est d’offrir des perspectives en matière d’emploi pour tous. Nous avons sur le territoire des leviers importants que nous allons faire valoir (Pôle Mer, IPFM…) », annonce-t-elle. Nathalie Bicais a en outre posé « les valeurs de la République et la citoyenneté » comme « cadre général ».

« Nous avons besoin de vous comme relais »

L’adjoint délégué à la politique de la ville, Cheikh Mansour, a ainsi évoqué « l’émancipation face à l’obscurantisme ». « Les associations œuvrent énormément dans ce domaine, a-t-il reconnu. La laïcité est une valeur très importante, nous avons besoin de vous comme relais. » Il souhaite également une action sur « les droits et devoirs des citoyens », sur « l’égalité filles-garçons »… « Et nous aimerions aussi que le volet santé et prévention ne soit pas oublié, de même que la lutte contre les violences intrafamiliales… » L’adjoint délégué à la politique de la ville souhaite « une cohérence entre les deux QPV ». « La qualité de l’offre et des droits doit être identique à Berthe et au centre-ville », a t-il déclaré. Ainsi, selon lui, « les associations du Nord peuvent rayonner en centre-ville », et il encourage les responsables associatifs, avec lesquels, il souhaite « une collaboration plus forte » à s’engager dans « un travail de mutualisation ».

Le 22 octobre dernier, étaient présents pour répondre aux représentants associatifs (de gauche à droite sur la photo) : Gérard Beccaria, adjoint délégué à la relation avec les associations, Malika Baghdad, adjointe déléguée au quartier Nord, madame le maire Nathalie Bicais, Cheikh Mansour, adjoint délégué à la politique de la ville et Nadine Giraud, déléguée du préfet.