Assemblée générale de l’AMIANS : « L’amitié et la fraternité »

Le 30 janvier dernier à la Bourse du travail, l’Association pour le maintien des intérêts des anciens de la Navale de La Seyne (AMIANS) tenait sa 31ème assemblée générale. L’occasion de faire le point sur le dossier amiante et les classes de la Navale.

« Ce que nous avons pu réaliser sur le site en hommage aux travailleurs, nous le devons à l’appui sans faille de Marc Vuillemot et de son équipe ». En conclusion de son intervention, le président de l’AMIANS, Lucien Conac, a tenu à saluer le soutien de la Ville aux classes de la Navale (notre précédente édition), remerciant, au passage, « les très compétentes employées municipales de la Maison du Patrimoine ». Mais l’assemblée générale a été l’occasion d’aborder un sujet plus grave, celui du dossier amiante : « Le ministère du Travail vient de saisir le conseil d’Etat pour tenter de casser l’arrêt de la Cour d’appel de Marseille de novembre dernier », explique Henri Titegrès, président de l’association Caper 83 (Comité amiante prévenir et réparer), avant de préciser que « (ses) avocats sont confiants » et « que 4 000 euros d’indemnités par ex-salarié concerné sont en jeu ». Rappelons que la Mutuelle de la Méditerranée a été la première à obtenir dans la région PACA la faute inexcusable des employeurs, il y a de cela plus de 20 ans. Plus de 3 000 dossiers pour la reconnaissance de la maladie professionnelle de l’amiante ont depuis été traités. Et le président de l’AMIANS de conclure : « Nous restons toujours une grande famille, celle du “Chantou” dont les valeurs ont toujours été l’amitié et la fraternité ».

gwendal.audran@la-seyne.fr