Aquelei joguets que lei nistons inventèron

Deux morceaux d’épingle à linge et une allumette vous faisaient alors un cuirassé ! Et les jeux de mains rythmaient les récréations. Le Cercle Occitan de La Seyne proposera en novembre une exposition sur les jouets et les jeux traditionnels de Provence. On va s’amuser !

Assajatz un pauc ambé vòstrei nistons, e veiretz ben : fau durbir la man e mostrar totei lei dets. Per çò qu’es dau poce : « Aqueu cultiva l’ortolalha», puei dau guinhaire : « Aqueu la rabalha », puei dau det dau mitan : « Aqueu fa la sopa », puei dau det de l’anèu : « Aqueu se la manja tota »…e d’una votz tota jangoleta, diretz per lo nanet : « E per ieu, l’i a pus ren alòr ?! » Lo dròlle s’espetarà de rire, resultat garantit.

D’aqueleis istorietas, de devinalhas per la marmalha, n’auretz tot plen a la mòstra que lo Ceucle Occitan de La Seina consacra ai juecs d’enfants e ai joguets tradicionaus, a l’Ostau dau Patrimòni, dau 21 de novèmbre a la fin dei vacanças escolàrias de Calendas.

« Nòstra generacien, encara, fabriquèt, una partida de sei joguets, coma aquelei batèus fachs amb un cruvèu de nòse, o la rusca d’un pin… » Tricia Jouve e Cati Nicodèmi se son ben regaladas a faire de baufudas e a destraucar lei vièlhei titès e tarraietas de pichonas quand an alestit aquela exposicion.

« Lei sòcis de La Respelido de la Valeto nos an passat de livres per çò que sabiam pas, e segur l’obratge classic de Carle Galtier, « Le trésor des jeux provençaux » a ben ajudat ».

Patric Bobbio, dau Ceucle, a segur donat la man per alestir tot aquò, e Miquèu Tournan es ja a obrejar tota una tiera d’instruments de musica que chascun podrà faire, amb un tròç de canissa, de pèira, o qué que siegue que podretz trobar dins la natura.

E d’animaciens de previstas cada dimècre. Enfantons, faudrà pas eisitar a venir 

« L’Institut d’Estudis Occitan nos a ben ajudadas, ambé d’ancians manuaus de sosten pedagogics que, son estats editats per lei mèstres deis annadas 1970 » nos vèn Patricia Jouve.

A l’epòca dei premiers cors d’occitan a l’escòla, de trobaires coma Danieu Daumàs o Florian Vernet, avián creat d’aisinas per lei mèstres, e ara podrián encara servir.

Mai segur, que dins la cort de recreacion, d’autrei juecs se faguèron, tau coma la marèlla o un juec de garçon que mai que d’un fugissèt : « Cridar seba ! »

Vos parlam segur d’un temps que leis afogats de Nintendo e autrei PS4 pòdon pas conéisser…E per elei, es temps de saupre coma èra agradiu de jogar ambé de companhs pusleu qu’ambé sa consòla.

« Alòr lei joguets costavan quasi ren » repren Patricia Jouve. « E mai, bilhas o quilhas se podián fabricar per de pichons gaubiats qu’aprenián ansin de tecnicas que li fasiá conéisser un pauc de fisica… e s’enriquir d’una bèla imaginacion ».

Michel Neumuller

« Jeux et jouets provençaux d’autrefois ». Maison du Patrimoine du 21 novembre (inauguration) jusqu’à la fin des vacances scolaires de Noël. Animations tous les mercredis après-midi pour les enfants accompagnés.

Ecrit en provençal graphie classique, avec les suggestions du professeur d’occitan-langue d’oc Pèire Brechet.

Afogat = passionné

Alestir = préparer

Baufuda = toupie

Mòstra = exposition

destraucar = dénicher

Guinhaire = index

Obrejar = bricoler

Calendas = Temps de Noël

Rusca = écorce

Titè, titèia = poupée

Ces jouets que les petits enfants inventaient

Essayez un peu avec vos enfants, et vous verrez bien : Il faut ouvrir la main et montrer tous les doigts. Pour le pouce, on dira à l’enfant : « Celui-là cultive les légumes verts », puis l’index : « Celui-là les ramasse », et le medium : « Celui-là fait la soupe », l’annulaire : « Celui-là la mange toute »… et enfin d’une voix tremblante : « Et pour moi, il n’y a plus rien alors ?! » Le garçon éclatera de rire, résultat garantit.

De ces histoires, des devinettes pour les tout petits, vous en aurez tout plein à l’exposition que le Cercle Occitan de La Seyne consacre aux jeux d’enfants et aux jouets traditionnels, à la Maison du Patrimoine, du 21 de novembre à la fin des vacances scolaires de fin d’année.

« Notre génération a fabriqué encore une partie de ses jouets, tels ces bateaux faits d’un coquille de noix ou l’écorce d’un pin… » Patricia Jouve et Cati Nicodèmi se sont bien régalées a faire des toupies et à dénicher les vieilles poupées et dinettes de terre de leur enfance quand elles ont préparé cette exposition.

« Les adhérents de La Respelido de La Valeto nous ont passé des livres pour ce que nous ne savions pas, et bien sûr l’ouvrage classique de Charles Galtier : Le Trésor des jeux provençaux a bien aidé. »

Patrick Bobbio, du Cercle, a contribué à préparer tout ça, et Michel Tournan est déjà en train de bricoler toute une série d’instruments de musique que chacun pourra faire, avec un morceau de canne, de pierre ou n’importe quel élément naturel.

Et des animations sont prévues tous les mercredis. Petits enfants, il ne faudra pas hésiter à venir !

« L’Institut d’Etudes Occitanes nous a bien aidées, avec d’anciens manuels de soutien pédagogique qui ont été édités par les maîtres des années 1970 », nous dit Patricia Jouve.

A l’époque des premiers cours d’occitan à l’école, des découvreurs comme Daniel Daumas ou Florian Vernet avaient créé des outils pédagogiques pour les maîtres, et maintenant, ils pourraient encore servir.

Bien sûr, dans la cour de récréation, d’autres jeux entrèrent, tels la marelle ou un jeu que l’on redoutait : « Crier Ça suffit, laissez moi ! »

Nous vous parlons d’un temps que les passionnés de Nintendo et autres PS4 ne peuvent pas connaître… Et pour eux, il est temps de découvrir comme il était agréable de jouer avec des copains plutôt qu’avec sa console.

« Alors, les jouets ne coutaient presque rien », reprend Patricia Jouve. « Et de plus, billes ou quilles pouvaient se fabriquer par les plus dégourdis qui de cette façon apprenaient des techniques qui leur faisaient connaître un peu de physique… et acquérir une grande imagination ».

Vaquí a La Seina

La mòstra dau Ceucle Occitan consacrada ai juguet tradicionaus si farà veire a l’Ostau dau Patrimòni jusqu’en janvier 2016. Serà largament sachut per lo monde gracia a la television regionala, qu’es venguda filmar l’installacion per l’emission Vaquí, de França 3. De veire just’avans Novè lo dissabtre de matin.