Après les cours, le jardinage

Depuis le 22 février, plus d’un millier d’enfants de 2 à 11 ans bénéficient d’activités périscolaires, quatre jours par semaine de 15h45 à 16h30. Reportage avec les grandes sections de l’école maternelle Jean-Jacques Rousseau, adepte du jardinage puis focus sur Toussaint Merle, Léo Lagrange et Martini.

« Ramassez les gros vers de terre pour le compost ». « Comme ça Madame ? » « Non, ça, c’est un perce oreille ». Pelles et brouettes en main, les grandes sections s’activent autour de l’animatrice. « C’est un papa qui nous a aidés à démarrer le compost, raconte Elodie Loubatière. Il y a un vrai engouement autour du jardin ». A l’heure de la sortie des classes, la cour de l’école maternelle Jean-Jacques Rousseau est à l’abri de la cohue de voitures avenue Renoir. « Voilà deux ans, on ne voyait que du goudron, témoigne Anaïs Teisseire, directrice adjointe de l’accueil de loisirs périscolaires. Aujourd’hui, avec l’aide du  service des Espaces verts, nous avons réalisé des mangeoires, des bacs, repeint des pneus avant de les remplir de terre et d’engrais pour planter marjolaines, tomates, courgettes et aubergines ».
L’équipe, soudée et motivée, suit depuis plusieurs mois une formation “Pour un centre éco-hérent” auprès de l’association Tremplin. « Cela se déroule sur leur site de plein air, sur le domaine du fort de Saint-Elme. Différents thèmes sont abordés : la mer, les petites bêtes et le potager », poursuit-elle. Petit à petit, les choses se sont organisées. Radis-pommes de terre en hiver, tomates-aubergines au printemps, un calendrier des saisons de légumes a été élaboré. Pour le plus grand bien des enfants : « Ce temps de jardinage agit sur eux comme un sas de décompression, entre la classe et la maison. Et puis les élèves gagnent en autonomie, manipulent, s’intéressent à ce qu’ils trouvent », insiste Céline Bonnet, directrice de l’accueil de loisirs maternelle Jean-Jacques Rousseau.
Nouveaux rythmes éducatifs

Coordinateur du temps périscolaire, Franck Doirat s’assure pour sa part que ces nouveaux rythmes éducatifs, inscrits dans un Projet éducatif territorial, répondent à la réglementation imposée par la Direction départementale de la Cohésion sociale du Var : « L’ensemble des animateurs affectés aux temps périscolaires sont titulaires du Bafa, du Bafd ou du Brevet d’Etat. Les thématiques dépassent le jardinage, avec la botanique ou les projets paysagers de jardins zen », signale-t-il. L’accueil de loisirs Toussaint-Merle travaille ainsi sur la réappropriation de l’espace, par le recyclage des palettes en banquettes et tables basses. « L’accueil de l’Ecole Malsert, pour sa part, pratique du multiactivités, comme Léo Lagrange primaire ou Martini ». Les enfants de l’accueil de loisirs Martini alternent tout au long de la semaine différentes activités : « Nous enchaînons botanique le lundi, des grands jeux par groupes de huit le mardi, l’apprentissage d’une technique d’arts plastiques le jeudi et des jeux de société créés par les enfants eux-mêmes, le vendredi », relate le directeur de l’accueil de loisirs, Thomas Albertini.

gwendal.audran@leseynois.fr

Plus d’infos
Guichet unique
Espace social Paul Raybaud
1, rue Renan
04 94 06 97 00 ou guichet.
unique@la-seyne.fr

Martini 2 .0

Originalité de l’accueil de loisirs Martini, un ordinateur où les enfants viennent eux-mêmes signaler leur arrivée et leur départ : « L’ élève cherche son prénom sur l’écran. Un logiciel calcule le nombre d’heures et de minutes de présence et transmet au guichet unique ». Les trois quarts d’heures sont facturés maximum 1 euro aux familles (tarif selon quotient familial).