Ambiance carnaval à l’EHPAD Toussaint-Merle !

Des pirates, des clowns et un vénitien étaient présents pour animer, ce jeudi 27 février, le carnaval annuel de l’EHPAD Toussaint-Merle. Retour sur un moment festif et convivial organisé par l’association AVH (Aidons la Vie à l’Hôpital) pour une cinquantaine de pensionnaires âgés de 61 à 100 ans.

“Nous passons un bon moment, ça nous fait plaisir et ça nous permet de voir plus de monde”, confie Madame Strauss, résidente à l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes âgées dépendantes) depuis 12 ans, qui, pour l’occasion, avait mis un petit masque bleu. Présente à ses côtés, sa fille se dit très satisfaite de cette initiative : “Elle n’a pas trop de visites, ça lui permet de voir du monde, de se changer les idées. Le personnel est très sympa et les bénévoles aussi.”

Chaque année, l’association AVH (Aidons la Vie à l’Hôpital) organise une fête pour célébrer le carnaval. Elle organise notamment les fêtes de Noël ou celles de Pâques. Les bénévoles de l’association AVH sont aussi présents les mercredis pour bichonner les résidents avec des soins de manucure. La présidente de l’association, Lucie Paul, émue, prend le micro : “Nous voulons apporter un peu de gaieté et d’amour à nos cheveux blancs, à nos seniors. C’est grâce au travail de nos bénévoles : Pierrette Sanchez et Nicole Vilcose, mais aussi à notre chanteur préféré Pedro qui se porte toujours volontaire pour animer nos fêtes.”

Et Lucie Paul de saluer la Caisse d’Epargne, le Conseil départemental du Var et la mairie de la Seyne pour avoir contribué à cette fête : « Je remercie le maire de la Seyne, Marc Vuillemot, et le maire de Six-Fours, Jean-Sébastien Vialatte, pour leur soutien. Sans oublier le personnel de l’EHPAD pour leur travail et leur dévouement auprès des résidents ».

Véronique Pascoët, cadre de santé à l’Ehpad, ajoute “qu’il faut se soucier du bien-être des personnes âgés. On sera tous à leur place, un jour. Merci à l’association AVH pour son travail formidable : Grâce à elle, il y a de la vie extérieure qui entre dans notre établissement.”

C’est sur ces mots que la fête a continué, avec un Pedro impérial au micro et des résidents qui dansent avec les membres du personnel.

Sophie Defranchi