Alpha Blondy, Kanka, l’Entourloop… Couleurs Urbaines c’est du lourd cette année !

C’est la onzième édition du festival Couleurs urbaines les 31 mai et 1er juin aux chapiteaux de la Mer des Sablettes. Le line-up c’est du lourd cette année. Voyez plutôt :

Vendredi 31 mai

Alpha Blondy

Alpha Blondy. Seydou Koné, de son vrai nom est un des chanteurs de reggae le plus connu d’Afrique. Mais l’Ivoirien est devenu plus qu’un chanteur. Il sait le poids des symboles et des formules bien senties, en joue et s’en amuse, voire s’en délecte, peut-être même en devinant les réactions qu’il provoquera.  Qu’importe de savoir si le père du reggae africain, auteur notamment de Come Back Jesus, ou Sebe Allah Ye et qui débute depuis des décennies chacun de ses concert en entonnant « Barouk Ata Adonai » sur Jerusalem, a dû au final faire un choix (les lieux saints de l’Islam sont interdits aux non-musulmans), la logique et la cohérence d’Alpha Blondy se sont toujours situées sur un terrain où les dogmes comme les étiquettes n’existent pas. À 65 ans, le « foulosophe » a changé de costume pour endosser celui du vieux sage. C’est pas son premier passage sur la scène des Couleurs, la dernière fois c’était sur l’esplanade Marine. Une pluie diluvienne avait ponctué son concert. Toutes dreads mouillées, il avait salué le public, promettant qu’il reviendrait ! Chose promise, chose due.

Vanupié

Vanupié. Après plusieurs années de métro, de foule incessante, de chansons et de musique, l’artiste est enfin repéré par les plus grands. Mathieu Chedid se produira avec lui lors d’un concert « sauvage » dans le métro, Keziah Jones quant à lui, lui prêtera le micro sur le JT de TF1 en 2008. Ainsi Vanupié se retrouvera à faire les premières parties d’Asa, Tiken Jah Fakoly, Luke ou encore Madjo… En 2009 il sort son premier opus I-Land déjà teinté de reggae, et en 2013 il est sélectionné parmi les nouveaux talents Europe1. Son titre « ROCKADOWN », avec plus de 30 millions de vues sur Youtube a fait le tour du monde. 

Cookah & Likkle Ferguson

Cookah & Likkle Ferguson. Inspiré de la culture sound-system jamaïcaine, les deux MC’s proposent des sets originaux, énergiques et très « roots ». Des racines du reggae des rues, ils ont conservé l’énergie et la rebellion nécessaires à tout bon set de Dub.

 

Iseo & Dodosound

Iseo & Dodosound. Depuis 2014, la magie opère entre cette brune solaire à la voix aérienne et ce DJ plein d’audace et de technique qui composent et écrivent à deux tous leurs titres. Il en résulte un son très moderne, résolument dub, qui franchit cependant les frontières du style grâce à son originalité et aux influences qui s’y mêlent : pop, soul, reggae, trip-hop…

After All Sound System

After All Sound System. Sera présent les deux soirées du festival. Fondé en 2003 à Montpellier, After All se définit comme un sound-system reggae dub éclectique, cross-over et tout terrains. Une base roots et un amour du reggae mise en scène par un esprit libre largement inspiré des cultures alternatives, par lesquelles la plupart de ses membres ont abordés le monde du sound system. Revendiquant sa liberté, son autonomie et son independance, le crew garde avant tout une approche « dancefloor » et a eu le privilège de jouer en première partie ou aux cotés d’incontournable comme The wailers, Israel Vibrations, Tiken Jah Fakoly, David Rodigan, Solo Banton, Legal Shot & YT, Dubateers, Marina P et beaucoup d’autres…. Notre devise : P.L.U.R. , Peace, Love, Unity & Respect !

 

Samedi 1er juin

L’Entourloop

L’Entourloop ft Troy Berkley & N’Zeng. Après avoir retourné plus de 300 scènes à travers le monde, les deux infatigables seniors accompagnés de leurs acolytes ; le MC Troy Berkley et N’Zeng à la trompette, reviennent avec un nouveau live éclectique et survitaminé qui vous apportera votre dose d’énergie et de bon son ! Élevés en plein air depuis 1964 , Sir James et King Johnny sont les figures de proue du mystérieux collectif : L’ENTOURLOOP. Ces anciens, nourris au bon grain des sounds systems, de la culture vinyle (Scratchs / Beatmaking / Sampling ) et bercés par les dialogues épiques du cinéma d’antan, L’ENTOURLOOP concocte une fine fusion de Reggae et Hip Hop qui nous emporte entre la France, Kingston, Londres et New York! 

Kanka. Avec des lignes de basse de plus en plus élaborées et l’intervention de 3 nouveaux MCs (Echo Ranks, YT, El Fata), Kanka renouvelle son style percussif tout en maintenant des tempos plutôt élevés pour du dub. Comme à son habitude, ses compositions allient l’efficacité rythmique à la richesse mélodique, deux composantes très caractéristiques de son style. Toujours destiné à un public tant électro que reggae, ce nouvel album promet d’apporter de la fraîcheur pour les dub addicts et pour les sound-systems. En effet, Kanka va produire également 4 maxi vinyls issus de « Watch Your Step » en proposant des versions différentes. Ainsi, il n’oublie pas le public plus underground. Les sub bass devraient donc résonner aussi bien sur des gros murs de sons qu’à la maison.

Kanka

Rakoon est une créature très spéciale et unique… Son régime est varié, il se nourrit de rhythmiques trance, de guitares rock, de vibes psychédéliques et d’arrangements pop. Ces aliments venant du monde entier mixés avec son insatiable appétit pour les lignes de basse skanks et électroniques, donnent à sa fourrure un éclat Electro-Dub. Le studio, son habitat naturel, est l’endroit où il crée sa musique. Enjoué et joueur il reste pourtant dans sa tanière. Son hibernation ne dure jamais très longtemps car il voyage tout le temps, noyé sous les moments de partage et de joie où les plus intrigantes créatures se regroupent pour rire et danser dans la nuit.

Ashkadab

Ashkabad. Une envie de fusionner des influences jamaïcaines des années 70 avec la mouvance bass music, d’apposer une marque électro au dub, leur influence première, tel est le postulat d’Ashkabad. Après un EP éponyme très remarqué, le duo, créé en 2010, s’est illustré dans de nombreux lives, notamment aux côtés de Iphaze, Maniacx, Soom T, Kaly Live Dub, Vibronics, Aba Shanti, Ondubground… Ashkabad sort son deuxième EP en 2014 (LFO) puis son premier album à l’automne 2016 dont les titres sont un large spectre des influences de ce duo avignonnais. Leur son électro-dub, enraciné dans le dubstep et le hip hop, se veut instinctif à l’instar d’un laboratoire d’expérimentations de sonorités appliquées à des rythmes, où les textes aux mots bien pesés y sont apposés.

INFOS PRATIQUES

Internet : festival-couleursurbaines.com

Facebook : https://www.facebook.com/festival.couleurs.urbaines.83/

Billetterie en ligne : http://festival-couleursurbaines.com/billetterie-2/