1 400 enfants sensibilisés à leurs droits

Du 20 au 28 novembre dernier, à l’occasion de la Semaine des droits de l’enfant, 1 400 enfants des centres de loisirs âgés de 3 à 12 ans ont été sensibilisés à leurs droits. L’occasion de présenter leurs créations aux ambassadeurs de l’Unicef.

« La question des droits de l’enfant, vos droits à vous, elle est capitale pour nous, les parents ». Responsable de l’Unicef à La Seyne, Elaine Zante sensibilise les enfants du CLSH (Centre de loisirs sans hébergement) Saint-Exupéry. « Après la Semaine des Droits de la femme, nous avons souhaité instituer une Semaine des droits de l’enfant », explique Nora Boujemaoui, responsable en mairie du service coordination des dispositifs sociaux et éducatifs. Présents pour remettre les diplômes aux enfants, Robert Teisseire, vice-président de la Caisse des Ecoles, et Bouchra Réano, conseillère municipale déléguée à l’égalité de genre et prévention des discriminations, ont ainsi « voulu traduire éducativement les droits inhérents à l’enfant ». « 1 400 élèves ont confectionné lors des temps péri et extra scolaires des affiches, des chartes ou des collages concernant les droits des enfants », raconte Dominique Maréchal, responsable de la coordination.

« L’Unicef est déjà intervenue à l’EAJ Jules Renard et au CLSH Anatole France pour présenter le métier d’ambassadeur de l’Unicef. Aujourd’hui, à Saint-Exupéry, ce sont les enfants qui présentent leurs travaux à l’Unicef », souligne Céline Bonnet, coordinatrice des centres de loisirs à la Caisse des écoles. L’objectif, à terme, pour La Seyne-sur-Mer, est de décrocher le label de l’Unicef de « Ville amie des enfants ».

gwendal.audran@la-seyne.fr

Enfance et droits

Le droit à l’identité ? C’est le premier des droits pour être protégé. « Des enfants soldats aux enfants mendiants, en passant par les enfants contraints de travailler pour se nourrir, beaucoup n’ont même pas d’acte de naissance reconnaissant leur existence », pointe Elaine Zante, responsable de l’Unicef à La Seyne-sur-Mer. Signée en 1989, la Convention internationale des Droits de l’enfant décline également le droit à la santé, à l’eau potable, à la nourriture ou encore à l’éducation. Les détails sur www.myUNICEF.fr