Le 14ème festival Portraits de femmes est lancé !

Samedi 7 novembre au Théâtre Liberté, Loutcha Dassa et l’ équipe des Chantiers du cinéma, ont présenté les 22 films qui seront projetés à La Seyne-sur-Mer, Six-Fours et Toulon, pendant ces prochaines semaines.

Salle comble samedi soir, à la conférence de presse de cette nouvelle édition  »Portraits de femmes » dont le titre, «Liberté, je crie ton nom», inspiré du poème de Paul Eluard, cadre parfaitement à l’esprit du festival. La personnalité de la présidente, Loutcha Dassa, autant que la qualité et la diversité de la programmation, en font l’un des plus intéressants festivals à thèmes de la région. Pascale Boeglin-Rodier, directrice générale du théâtre Liberté, en est convaincue : «Nous avons des valeurs communes avec le thème du festival qui porte le nom du théâtre, et nous partageons également l’exigence artistique de Loutcha. C’est la cinquième année que nous accueillons  »Portraits de femmes » et c’est un grand plaisir».

Douze films au centre social Nelson Mandela

Si la majeure partie des films est projetée à La Seyne-sur-Mer, ce n’est pas par hasard. Le festival y est né et a toujours reçu le soutien de la Ville, comme le souligne Eric Marro, adjoint à la culture : «Pourtant, il a vu le jour dans une commune qui n’avait pas de cinéma à l’époque, et qui n’en possède toujours pas, d’ailleurs. Mais nous sommes ravis de pouvoir le soutenir car nous sommes le plus important partenaire financier du festival». Sur les 22 films projetés, nombreux sont ceux tirés d’histoires vraies et certains, même s’ils sont visibles par tous, s’adressent plus particulièrement aux scolaires, ce dont se réjouit, Dominique Ducasse, adjointe à la culture à la mairie de Six-Fours : «Nous avons toujours beaucoup de plaisir à accueillir depuis quelques années, ce festival, et nous avons tissé des liens avec Loutcha qui fait un travail considérable avec les scolaires».

Un festival unique en son genre

Des  »Portraits de femmes », mais pas seulement. Des histoires fortes, des sujets sensibles, et surtout, des films que l’on n’a pas l’habitude de voir dans les circuits de distribution habituels. Certains n’ont même jamais été projetés en France. Le festival est soutenu par l’Etat, «de par son caractère unique», rappelle Chantal Molinès, déléguée départementale aux Droits des femmes et à l’Egalité. Avant de laisser le public voir, en exclusivité, «Mikra Anglia» La Petite Angleterre, du grec Pantélis Voulgaris, Loutcha Dassa présente les films, non sans rendre d’abord, un chaleureux hommage aux spectateurs : «Je suis très touchée par ce public toujours aussi enthousiaste, content, et qui ne rouspète jamais ! C’est vrai, il n’y a plus de cinéma à La Seyne-sur-Mer, mais le directeur du centre social Nelson Mandela, nous reçoit avec plaisir et je le remercie de continuer à projeter nos films. Merci aussi à Ciné 83 qui apporte écran et matériel pour transformer le lieu en salle de cinéma». Infatigable, la présidente des Chantiers du cinéma salue au passage, l’engagement de son équipe, «qui fait un travail remarquable». Son énergie et surtout sa ténacité, font dire à Mireille Peirano, vice-présidente du conseil régional : «Je suis ravie que la Région continue d’accompagner le festival, malgré les difficultés. Loutcha, elle vient dans nos locaux, nous attrape aux mollets et ne lâche plus !» La salle rit, Loutcha aussi. Une grande dame, dans un corps de gamine…

chantal.campana@la-seyne.fr

 

Prochain film : Mustang à l’Espace Comédia (Toulon), samedi 21 novembre à 20h30

Infos
Les Chantiers du cinéma
255, Vieux chemin des Sablettes

leschantiersducinema@wanadoo.fr
Tel : 04 94 09 05 31 (Loutcha)
ou   04 94 91 69 66 (Senka)

Eric Marro, adjoint à la culture entouré (à sa droite) de Mireille Peirano, vice-présidente du conseil régional et de Chantal Molinès, déléguée départementale aux Droits des femmes et à l'égalité.

Loutcha Dassa, présidente des Chantiers du cinéma, présente la 14ème édition du festival "Portraits de femmes" au théâtre Liberté de Toulon.