10ème Opération rade propre : la Marine en renfort pour l’enlèvement des épaves

Chaque année, durant la semaine européenne du développement durable, la Marine nationale se mobilise pour un grand nettoyage des fonds marins. Ses plongeurs sont intervenus à La Seyne-sur-Mer ce mardi 4 juin.

Dans le cadre de son engagement dans le Contrat de baie, la Marine nationale renouvelle l’Opération rade propre tous les ans à l’occasion de la Semaine européenne du développement durable. Depuis lundi, explique le capitaine de corvette Alain, représentant l’adjoint territorial du commandant de la base de défense de Toulon, « une centaine de plongeurs, des plongeurs de bord et des plongeurs démineurs, se sont mobilisés pour nettoyer les fonds marins, au sein de nos emprises [Saint-Mandrier, La Seyne, Toulon et Hyères] ». Pour donner une idée de la tâche à accomplir, il rappelle que l’an dernier, 3 tonnes de pneus ont été sortis de l’eau.

En ce qui concerne La Seyne, ce partenariat avec la Marine nationale a à nouveau permis, grâce à l’intervention des plongeurs démineurs, ce mardi 4 juin, de relever les épaves immergées sur le littoral de Tamaris. La Ville procède pour sa part à l’enlèvement des épaves à terre depuis la mi-mai, la municipalité ayant passé un marché avec la société seynoise Rebornh, spécialisée dans la déconstruction, la dépollution et le recyclage des bateaux. Cette opération ne peut néanmoins se faire sans que la Direction départementale des affaires maritimes (DDAM) ait délivré une mainlevée. Les services municipaux s’efforcent donc de baliser et de sécuriser au mieux et au plus vite les bateaux échoués au fil des largades, comme le souligne l’adjointe déléguée à la mer, Raphaële Leguen. Des bateaux provenant généralement de mouillages sauvages et poussés par les vents dominants du côté de Tamaris. Quinze coques auront été enlevées de cette partie du littoral seynois ce début juin. Un nombre qui reste, selon le capitaine de corvette Alain, dans la moyenne des années précédentes.

laurence.artaud@la-seyne.fr